École française de la fin du XVIIIe siècle

Lot 137
10 000 - 15 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 171 904 €

École française de la fin du XVIIIe siècle

Important groupe en marbre blanc de Carrare représentant Narcisse légèrement drapé reposant sur un tertre «au naturel»; il baisse les yeux vers son reflet dans l'onde et marque sa surprise en ramenant sa main droite sur son torse. A son côté, son arc et son carquois, à l'arrière sa trompe.
Haut.: 49 - L: 50 - P: 20 cm
Il repose sur une base quadrangulaire en bronze finement ciselé et doré à joncs rubanés, entrelacs à fleurettes et tores de laurier du XVIIIe siècle.
Haut.: 12 - L: 59 - P: 29 cm
Provenance: Peut-être collection de Laurent Grimod de la Reynière (1734-1793).
Au XVIIIe siècle, le thème du jeune et beau chasseur
Narcisse tombant éperdument amoureux de sa propre image en voyant son reflet dans l'eau donna lieu à de rares représentations sculptées en marbre d'une élégance certaine. Nous connaissons de cette époque notamment une statuette par Christophe-Gabriel
Allegrain, de dimensions comparables à celles du groupe que nous proposons, qui fut vendu à Paris, Piasa, le 18 juin 2014, lot 122 (voir également J-R.
Gaborit, Jean-Baptiste Pigalle 1714-1785, Sculptures du Musée du Louvre, RMN, Paris, 1985, p.26); ainsi qu'un second modèle, rapproché du sculpteur Jean-Baptiste
Lemoyne, proposé aux enchères à Paris, Hôtel Drouot, le 10 juin 2016, lot 116, et qui provenait au XVIIIe siècle des célèbres collections Crozat vendues en février 1772 «946. Narcisse se regardant dans l'eau qui tombe d'un rocher sur lequel il est assis, son chien est devant lui.
Ce marbre qui a du mérite, porte 23 pouces de haut».
La statue que nous présentons semble également être liée à l'un des plus grands amateurs parisiens de la seconde moitié du XVIIIe siècle; en effet, son socle en cuivre doré, qui la distingue des autres modèles connus, nous permet très certainement de la retrouver décrite dans la galerie de l'hôtel parisien de Laurent Grimod de la Reynière en 1796: «Deux autres figures de même proportion (20 pouces), l'une sujet de Narcisse, l'autre une femme tenant une coquille également sur socle de cuivre doré 200 livres»; puis, quelques mois plus tard, dans la vente après décès du collectionneur, elle est mentionnée avec des variantes dans les dimensions dans les «Figures et bustes de marbre, bronzes, sculpture, etc»: «Deux autres figures de même genre et proportion, l'une représente Narcisse, & l'autre une
Nayade. Haut. 16 & 18 pouc. Long. 16 pouces. Socles de cuivre doré à Moulures».
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue