Ensemble de six LAS de Jules Verne, Massenet…

Lot 240
800 - 1 200 €
Résultats sans frais
Résultat: 1 200 €

Ensemble de six LAS de Jules Verne, Massenet…

Ensemble de six LAS de Jules Verne, Massenet et Philippe Gille. Il comprend une lettre de Jules Verne adressée à son vieil ami Philippe Gille, une lettre de Philippe Gille au ministre de l'Instruction Publique, un billet autographe signé de Lockroy à Philippe Gille et trois lettres du compositeur Jules Massenet à Philippe Gille.
Philippe Gille, secrétaire du Théâtre lyrique
Philippe Gille (1831-1901) fit partie du club des «onze-sans femmes» avec Jules Verne, lui-même secrétaire du Théâtre lyrique jusqu'en 1855. Longtemps collaborateur, il occupa cette fonction à compter de 1861.
1) Lettre de Jules Verne à Philippe Gille.
Une page et demie sur un papier quadrillé et plié pour un format 10,5 x 13,5 cm.
Amiens, 19 jan.
Mon vieil ami,
Tu sais que l'oeuvre principale de Puvis est installée au Musée d'Amiens, dans des conditions exceptionnelles. Ceci est unique au monde. Or, la commission dont je fais partie a l'idée d'offrir un banquet à Puvis, qui a accepté. En comprenant le maire et le préfet, nous serons une douzaine - plus les amis que désire amener Puvis.
Eh bien, il te compte au premier rang parmi ces amis-là. Il me l'a dit. Il te parlera de la chose. Fais donc le petit effort d'accepter, ça lui fera bien plaisir, et à moi donc ! Ce serait probablement le dimanche en huit. Tu viendrais avec Puvis dans la matinée. Il y aurait réception de l'oeuvre; Puis nous banquèterions tous ensemble. Et enfin, si tu ne repartais que le lendemain matin, tu trouverais chez moi bon lit et bon accueil.
Réfléchis bien. Puvis m'a prié de te prévenir, et je le fais.
Mille amitiés à ta femme et espoir de te serrer la main. Il y a longtemps que ça ne m'est arrivé.
A toi cordialement
Jules Verne.
Nota, bénêt ! (sic !!) que l'on serait en redingotte (sic) ! Donc, pas de valise à emporter.
Sans habit, donc, en tenue de ville et à la bonne franquette en compagnie de Puvis de Chavannes et de monsieur le préfet !
Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898) est l'un des plus notoires représentants de la période symboliste qui a les honneurs du
Louvre. Il exécuta de grands décors muraux dont celui de l'Hôtel de ville de Paris, de la Bibliothèque de Boston et la fresque du grand amphithéâtre de la Sorbonne, barbouillée par les soixante-huitards. Pas très reluisant... Depuis, la fresque a été restaurée.
2) LAS de Philippe Gille au ministre de l'Instruction Publique (1898).
Une page. Format 13,3 x 20,5 cm.
Lettre de remerciement au ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts.
Et non «ministre de la Culture», cher et regretté Éric Weissenberg ! Laissez cette appellation orwellienne à André Malraux !
Paris, 15 mai 1898
Monsieur le Ministre,
Permettez-moi de vous remercier de l'honneur que vous avez bien voulu me faire en me nommant membre du Conseil Supérieur des
Beaux-Arts. Cette haute distinction m'est d'autant plus précieuse que j'ai appris par un ami, N. Boujon, la forme si flatteuse pour moi avec laquelle vous avez bien voulu apprécier mes titres lorsqu'ils ont été soumis à votre approbation.
Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, etc.
3) Billet autographe signé de Lockroy à Philippe Gille. Non daté.
Une page. Format 13,4 x 21 cm.
Philippe Simon Joseph, dit Lockroy (1803-1891), acteur et auteur dramatique, a été publié par Hetzel.
Mon cher Gilles (avec un «s», comme le prénom !), je voudrais pour beaucoup ne pas vous déranger, mais dans l'état d'irritation où je suis, je crois qu'il vaut mieux que je vous voye (sic) hors du théâtre (manque: plutôt) que dans votre cabinet.
Vous m'obligerez donc d'une façon toute particulière en venant aussitôt que possible jusqu'au 96 ou en me faisant dire à quelle heure de la soirée je pourrai vous trouver sur le boulevard.
Bien à vous
Lockroy
Vilaine écriture, serrée et contre-penchée. Pas commode, l'auteur ! On règle ça dehors... Le billet a visiblement été remis à un garçon de bureau. Des ordres: vous m'obligerez plutôt que vous m'obligeriez... Il est sans doute ici question d'une pièce représentée au
Théâtre Lyrique après 1861, dont Lockroy était l'un des co-auteurs.
4) LAS de Jules Massenet (à Philippe Gille ?) - (1885).
Une page. Format 11,2 x 18 cm.
Cher ami et camarade,
Voici les deux places de balcon que tu désirais que j'offre à Madame (nom illisible) et à toi - pour demain jeudi.
Ton dévoué ami
Jules Massenet
Mercredi 25 mars
EW suppose que le mot est adressé à Ph. Gille. Mais le tutoiement vient le contredire (voir les lettres suivantes).
5) LAS de Jules Massenet à Philippe Gille (1889).
Deux pages (recto). Format 11,5 x 18 cm.
Paris.
1 jan/89.
Cher ami,
Ce jour de l'an restera toujours pour moi un triste anniversaire
- mais si je ne vois pas mes amis je pense à eux et par conséquent beaucoup à vous -
Dites à Madame Gille mes affectueux souhaits, dites à votre charmant fils que je l'aime et croyez-moi toujours votre fidèle collaborateur (souligné).
J. Massenet
Jointe: l'enveloppe avec l'adresse écrite de la main du compositeur.
Le compositeur Jules Massenet (1842-1912) a collaboré avec Ph. Gille, en particulier pour Manon, opéra-comique, en 1884.
6) LAS de Jules Massenet à Philippe Gille (1885).
Une page. Format 11,2 x 18 cm.
Paris - 5 juillet/85
Cher ami,
J'ai cru, jusqu'à ce matin (souligné), pouvoir me dégager d'une promesse qui me prend ma liberté aujourd'hui... et je viens vous exprimer, à Madame Gille (souligné), à Mademoiselle Massé et à vous, mes plus désolés regrets (souligné) de ne pas me joindre à tous vos fidèles amis !...
A vous mes pensées de coeur.
En marge:
J'étais allé voir il y a peu de temps, Madame Victor Massé et j'ignorai qu'elle fût déjà si malade !...
J. Massenet.
Philippe Gille avait épousé l'une des filles du compositeur Victor Massé (1822-1884).
7) Philippe Gille vu par un dessinateur de La Revue illustrée (Pierre Mathey) vers 1875.
Une page tirée de la revue, format 24 x 32,5 cm.
Ensemble de 6 lettres.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue