Adam Franz VAN DER MEULEN (Bruxelles, 1632- Paris, 1690)

Lot 23
12 000 - 15 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 19 140 €

Adam Franz VAN DER MEULEN (Bruxelles, 1632- Paris, 1690)


La défaite du comte de Marsin
Huile sur Toile (quelques restaurations)
Numéro au pochoir 1213 au verso et cachet de collection en cire rouge en bas à droite sur la toile 57 x 73 cm
Variante autographe du tableau conservé au Musée du Louvre
Provenance:
Acquis à la vente Mercier-Velliet-Thuillier-Issaly du 18.06.1989, lot 88
- Œuvre de même nom mentionnée dans l'état des meubles de la veuve du peintre en 1701 lors de son remariage
- Variante autographe du tableau conservé au Musée du Louvre, sous le titre de Défaite de l'armée espagnole près du canal de Bruges, vers 1670 (50 x 80 cm, inv. 1483)
- Variante en tapisserie issue de L'Histoire du Roy, 3ème série, 9ème pièce, sur le carton de Pierre de Sève, d'après van der Meulen, 1670-1675 (3, 84x 5, 8 m, Château de Versailles).
Notre tableau appartient au cycle de tableaux de la Guerre de Dévolution (1667-1668). Pour sa première guerre, le jeune Louis XIV s'est fait accompagner de van der Meulen qui suit les armées royales en campagne. Le sujet est ici la défaite du comte de Marsin, commandant de l'armée espagnole. Cette bataille du 31 août 1667 est l'un des événements du siège de Lille par les Français.
Au centre, se distinguent deux cavaliers. Le premier, représenté de dos, est le marquis de Créquy, dont les victoires en Flandre lui valurent d'être élevé au maréchalat en 1668. À droite, sur un cheval blanc, Louis XIV se tourne vers le spectateur, et lui désigne le combat de son bâton de commandement. Le mouvement énergique du cheval renforce l'impression de théâtralité, comme dans Le passage du Rhin. À l'extrême-droite, les deux cavaliers peuvent être identifiés comme le comte de Lillebonne et Bernardin Gigault, marquis de Bellefons. Au dernier plan, le champ de bataille se perd dans la fumée de la poudre et la perspective atmosphérique.
Bibliographie:
Lettre en vers du 11 septembre 1667, par Charles Robinet de Saint-Jean sur les festivités parisiennes célébrant la prise de Lille.
Isabelle RICHEFORT, Adam-François van der Meulen, peintre flamand au service de Louis XIV, Rennes, 2004.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue