Attribué à Cornelis MAHU (Anvers c. 1613 - 1689)

Lot 29
8 000 - 10 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 10 846 €

Attribué à Cornelis MAHU (Anvers c. 1613 - 1689)


Nature Morte aux pièces d'orfèvrerie, couteau, verre, morue et montre
Huile sur panneau parqueté (petites griffures et restaurations)
56 x 77 cm
Cornelis Mahu est connu comme maître à Anvers dès ses vingt-cinq ans. On retrouve dans ses natures mortes l'influence de Willem et Pieter Claesz, avec un nombre réduit d'objets et des coloris sombres.
L'artiste représente une nature morte de jeûne avec le plat «maigre» au centre du tableau. L'usage des teintes sombres, grises et brunes, est tempéré par les reflets de l'étain et le reste de vin rouge dans le verre. La nappe blanche, repoussée au bord droit de la table, vient donner un peu d'animation à la composition statique.
Le peintre crée ici une situation «chaotique»: le repas est interrompu avant même la découpe complète du poisson, les plats semblent en équilibre, presque sur le point de tomber, le pichet est renversé sur la table. Cette composition pourrait illustrer le thème du jeûne pénitentiel, mais aussi celui de la vanité. En effet, la montre, sortie de son étui à gauche, posée de manière incongrue dans une assiette, semble rappeler le passage du temps.
Bibliographie:
Norbert SCHNEIDER, Les natures mortes. Réalité et symbolique des choses, Cologne, 1990, voir pour comparaison les oeuvres de Willem et Pieter Claesz, p. 104-105 et p. 114.
Edith GREINDL, Les peintres flamands de nature morte au XVIIème siècle, Belgique, 1983, p. 163.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue