KAWASAKI

Lot 22
Aller au lot
Estimation :
75000 - 80000 EUR
KAWASAKI
750 Bol d'Or 1972
Bol d'or 72: victoire de la Japauto de Gérard Debrock et Roger Ruiz mais est-ce important pour les amateurs de cylindres à trous? Ceux-ci ont des larmes dans les yeux à l'évocation des deux machines engagées par la Sidemm et Baranne pour les équipages Guénard-Findlay et Turner-Léon! Deux bombes à la française avec des pilotes de tout premier plan...
Pour viser la victoire au «Bol», les techniciens de la Sidemm avaient pioché dans la banque de pièces racing de la marque verte: un bas moteur de 500 H1R, un vilebrequin de H2R et un haut moteur de 750 H2 aux cylindres permutés pour améliorer le passage des pots. Ce moteur composite est logé au chausse-pied dans un cadre de 500 H1R modifié au niveau des tubes sous la selle car il faut trouver de la place pour installer l'énorme réservoir de 42 litres. Malheureusement, ces machines ne tiendront pas la distance. La n° 75 de Turner-Léon ne dépassera pas la 2ème heure de course à cause de problème d'allumage. La n°73 de Findlay-Guénard fait la course en tête en se tirant la bourre avec la Moto Guzzi des frères Brambilla mais sa boîte lâchera à la 5ème heure... Quelques années après cette déroute, le propriétaire actuel a récupéré ces deux machines dans leur état d'origine et a remis en marche la n°73.
La mécanique a été soigneusement refaite et le moteur est prêt à émettre son crépitement caractéristique tandis que l'habillage est resté dans sa configuration d'époque. Il est rarissime que des machines de course de cette époque aient conservé leur «polyester» original. Fin comme une feuille de papier à cigarette, le carénage arbore une peinture baveuse, avec les noms des pilotes soigneusement calligraphiés et ses stickers du Moto Festival à Rungis. Cette Kawasaki 750 ne peut laisser insensible les amateurs de machines authentiques et de trois cylindres de course de cette époque.
Cylindrée: 750 cm3
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue