ÉCOLE DU ROYAUME ARMÉNIEN DE CILICIE, XIVE SIÈCLE

Lot 1
Aller au lot
20 000 - 30 000 €
Laisser un ordre
Votre montant
 
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

ÉCOLE DU ROYAUME ARMÉNIEN DE CILICIE, XIVE SIÈCLE

Enlumineur anonyme du XIVe s. connu sous le nom d' «Élève de Sarkis Pitsak». Actif à la cour royale de Sis sous règne du roi Ochin (1308-1320), L'un des co-auteurs des miniatures du célèbre Évangile des Huit peintres (entre 1280 et 1320).
Deux feuillets manuscrits enluminés sur papier, recto et verso, 26 x 20 cm.
Certificat de Mme Emma Chookaszian, experte en miniatures arméniennes, Docteur en Histoire médiévale et en Histoire de l'art de l'Université
Paul Valery de Montpellier.
LE TEXTE:
La Dormition de Saint Jean l'Évangéliste. 35 lignes par page, présenté sur deux colonnes, en caractères arméniens dits boloragir.
Titré en rouge Հանգիստ Երանելւոյն Հովհաննու Աւետարանչին (La Dormition du Bienheureux Jean L'Évangéliste).
LES ENLUMINURES:
Chacune des quatre faces (deux pages recto et verso) est richement décorée.
Page 1 recto:
Dans la marge droite: saint Jean perché sur une tour dicte son évangile à Prochore assis en contrebas. Dans la marge inférieure à gauche: le discours d'adieu du Christ à ses disciples.
Page 1 verso:
Dans la marge gauche: une composition florale et végétale jaillissant d'une sorte de calice au centre duquel une tête auréolée est visible (saint Marc ou saint Luc). Le tout couronné d'un ange en pied. Dans la marge inférieure: une ligne de bâtiments urbains.
Page 2 recto:
Dans la marge inférieure: continuation de la ligne de bâtiments urbains de la page précédente avec la probable représentation du monastère arménien Saint-Jacques à Jérusalem. Au milieu, dans des niches, le roi Salomon et la reine de Saba, sa femme.
Dans la marge latérale: une composition florale et végétale jaillissant d'un calice au centre duquel la Nativité est représentée et surmontée d'un ange. Dans les volutes de la composition sont représentés le prophète Jérémie, Marie, le prophète Isaïe et Jésus dans une mandorle.
Le tout couronné d'un ange en pied. En haut: le Christ devant les Grands-prêtres (reprise de la miniature représentant la même scène dans l'Évangile des Huit Peintres).
Page 2 verso:
Dans la marge gauche: une composition florale et végétale jaillissant d'une cruche dorée. Au centre apparait une tête d'angelot. Le tout couronné d'une croix. Dans la marge inférieure: Continuation de la ligne de bâtiments urbains des pages précédentes, avec au centre une église arménienne. La représentation d'une église arménienne avec une telle minutie dans les miniatures est inédite.
LE MANUSCRIT:
Le manuscrit duquel sont extraites ces deux pages reste à ce jour inconnu. La Dormition de la Vierge est un texte apocryphe qui est présent dans les machtotz (rituels) du XIIIe siècle, dans les Lectionnaires, dans les Commentaires de Nersès de Labron, et plus rarement dans les Évangéliaires.
Du fait de son caractère précieux, il est probable que le roi Oshin, lui-même, soit le commanditaire de notre manuscrit.
L'apparition sur le marché de ces deux pages est un évènement. Ces pages viennent enrichir le corpus des plus beaux manuscrits royaux créés dans le royaume arménien de Cilicie, et révèlent notamment une iconographie d'églises arméniennes jusqu'alors inconnue.
BIBLIOGRAPHIE:
Emma Chookaszian, «Deux Pages d'un manuscrit royal de Cilicie, récemment découvert», Պատմություն եւ մշակույթ, Հայագիտական հանդես
(Histoire et Culture, Revue d'études arméniennes), Université d'Erevan, 2019, n° 1, p. 131-148.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue