(*) Nicolas de LARGILLIERRE (LARGILLIÈRE)...

Lot 816
Aller au lot
20 000 - 30 000 EUR
Laisser un ordre
Votre montant
 EUR
Enchérir par téléphone
Enchérir par téléphone

(*) Nicolas de LARGILLIERRE (LARGILLIÈRE)...

(*) Nicolas de LARGILLIERRE (LARGILLIÈRE) (Paris, 1656 - 1746)

Portrait de Madeleine Le Roux de Tilly, marquise de Courvaudon (1677-1705)

Huile sur toile ovale
Au revers de la toile, annotation ancienne à l'encre Magdleine le Roux de tilly fille de Claude le Roux de tilly et de Magdleine du Moncel de Louraille 1re femme de Manzeray de Courvaudon Mort Doyen des Présidents du parlement de Rouen
82,5 x 64,8 cm

Provenance
Collection baron d'Esneval, château d'Acquigny, Louviers, jusqu'en 1912.
États-Unis, collection particulière.

Bibliographie
J. B. Speed Art Museum Bulletin, XI, Louisville, décembre 1950, no 10.

Expositions
1913, Paris, Galerie Philippon, Exposition de tableaux anciens, principalement de l'école française du XVIIIe siècle, no 25, repr.
1950, New York, Wildenstein, The Woman in French Painting, no 12.
1952, Houston, Allied Arts Association, Masterpieces of Painting through six centuries, no 31.
1979, Oklahoma City, Oklahoma Museum of Art, Masters of the Portrait, no 9, repr.

À en croire l'annotation au revers, postérieure à la réalisation du portrait vers 1695-1700 et reprenant sans doute celle sur la toile d'origine, le modèle de notre portrait est Madeleine Le Roux de Tilly. Issue d'une grande famille normande de noblesse de robe, elle est la fille de Claude, seigneur de Montérolier, conseiller au Parlement de Paris, et de Madeleine de Moucel de Louraille. Le 24 juin 1698, elle a épousé à Rouen Maximilien Constantin Anzeray, marquis de Courvaudon, baron d'Anverneu et seigneur du Hollage (1677-1761). Son époux a été conseiller au Parlement de Rouen en 1699, président à mortier en 1703, conseiller du roi en tous ses conseils et doyen des présidents du Parlement de Rouen en 1762. Le couple a eu trois filles : Marie Anne, née en 1701, qui épousa Pierre François Le Viconte, seigneur de Blangy ; Barbe (1702-1772), unie à Bernardin François Kadot de Sébeville, marquis de Brucourt ; et Françoise (1705-1753), mariée à Pierre René Gilbert, marquis de Lévaré. Madeleine Le Roux est morte peu après la naissance de sa troisième fille, âgée de vingt-sept ans seulement.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue